Que peut-il se passer si je n’utilise pas de système de retenue pour mon bébé ? | Casualplay

Que peut-il se passer si je n’utilise pas de système de retenue pour mon bébé ?

La première cause de mortalité infantile chez les enfants âgés de plus d’1 an est les accidents de la circulation. L’utilisation d’un système de retenue pour enfants peut permettre d’éviter les blessures, dans une large mesure. D’après les statistiques, le bon usage du système de sécurité pourrait éviter neuf blessures sur dix (si le système est placé dans le sens inverse de la marche) et six blessures sur dix (dans le sens de la marche). Une étude réalisée en collaboration avec RACE dans un laboratoire homologué donné lieu à un rapport comparatif entre deux enfants lors d’un accident à 64 Km/h. Tandis que l’enfant sans protection a eu des blessures extrêmement graves, l’enfant qui voyageait en étant correctement protégé n’a pas eu de blessures significatives.

Lorsque l’on est en voiture et pour tout cas d’accident, il est indispensable d’utiliser un système de retenue pour enfants adapté aux caractéristiques de chaque enfant. Bien qu’une personne puisse penser qu’elle pourrait retenir un bébé dans ses bras en cas d’accident, il lui serait bel et bien impossible de le faire car un nourrisson de 9 kg, dans un impact frontal à 70 Km/h, pourrait être projeté à une force d’environ 360 kg. Par ailleurs, malgré le fait que les enfants et les adultes ont les même chances de subir un accident lorsqu’ils se déplacent en voiture, les conséquences pour les plus petits sont normalement plus graves s’ils ne sont pas correctement attachés puisqu’ayant un poids plus léger et étant plus petits, ils peuvent être projetés plus facilement et choquer contre des parties rigides du véhicule, voire être projetés en dehors de ce dernier.

Un autre des motifs pour lesquels les systèmes de sécurité spécifiques pour enfants sont nécessaires est constitué par les caractéristiques morphologiques propres aux enfants ; outre les différences évidentes de poids et de taille, il y a aussi une différence de proportion entre la tête et le reste du corps ; dans le cas d’un nourrisson, cette proportion est énorme puisque la tête représente un quart du corps contre un huitième du corps chez l’adulte.