Vous ȇtes le meilleur cadeau pour vos enfants et vous disposez de « ce » moment précis pour leur démontrer | Casualplay

Vous ȇtes le meilleur cadeau pour vos enfants et vous disposez de « ce » moment précis pour leur démontrer

6 juin 2016

Parfois, les situations nous dépassent et l’on peut blesser les petites personnes auxquelles on tient le plus. C’est précisément pour cela, parce que nous les aimons et qu’elles sont importantes pour nous, que nous devons prendre conscience de certaines choses et les reconsidérer. Lorsque nous « jugeons » que ce qui se passe ne devrait pas avoir lieu. Et cela se produit devant nos yeux ! Alors, le pire de nous ressort. La solution est de S’ARRȆTER et de RESPIRER. Quel paradoxe lorsque S’ARRȆTER devient une envie ! Oui, sur le chemin le plus court pour parvenir à être la maman que l’on souhaite être, imparfaite mais la meilleure pour nos enfants.

S’ARRȆTER, RESPIRER ET CONNECTER avec le MOMENT PRÉSENT EN L’ACCEPTANT SANS JUGEMENT. Rien que cela, n’est-ce pas ? Ce n’est pas facile. Cela requiert de la constance, de la conscience, une parfaite connaissance de soi et surtout une grande maîtrise de soi. Faire taire le bruit de votre esprit, cette histoire ou dialogue interne qui vous déconnecte d’ici et vous sépare du moment présent, qui contamine la réalité de ce moment précis avec vos jugements, interprétations, appréciations...

Qu’est-ce qui pourrait vous aider à avoir ce déclic ?

1. Consacrer quelques instants à vous souvenir avec curiosité de qui est votre enfant, essayer d’imaginer un monde vu à travers ses yeux, c’est-à-dire de son point de vue, en vous détachant du vôtre. Vous êtes sur le point de quitter la maison, votre enfant de trois ans s’est fait pipi dessus. Son manteau est déjà sur lui ! Les adultes peuvent comprendre votre mal-être. Votre enfant ne pourra pas comprendre votre contrariété. « C’est mal de s’être fait pipi ? Maman est fâchée ? Hier elle était pourtant très contente lorsque je lui ai dit que j’avais fait pipi ! »

2. Imaginer pendant quelques minutes comment votre enfant vous voit et comment il vous écoute. Changeriez-vous votre façon d’être actuelle ? Lui parleriez-vous différemment ? Lui souririez-vous davantage ? Je me souviens d’une question que me posaient mes enfants lorsqu’ils étaient petits : « Maman, tu es fâchée ? » Je me demande aujourd’hui : Que voyaient-ils dans l’expression de mon visage ? Étais-je consciente de l’impact que cela avait sur eux ?

3. Consacrer quelques minutes à prendre conscience des expectatives que vous avez déposées en votre enfant. Sont-elles celles qui vous aident le plus ou celles qui leur convient le mieux ? Correspondent-elles à vos besoins ou à ceux de vos enfants ? Sont-elles simplement RÉELLES ?

4. Faire en sorte de voir votre enfant tel qu’il est. L’accepter et l’accueillir amoureusement et généreusement comme l’enfant de trois, neuf ou sept ans qu’il est.

Même ainsi, vous pouvez sentir que vous ne savez pas quoi faire, quoi dire, comment agir… Observez la totalité du moment et vous pouvez simplement NE RIEN FAIRE OU NE RIEN DIRE. Apprendre à cohabiter avec cette tension est une course de fond. GARDER SON CALME PEUT NOUS SAUVER de ces quelques secondes qui pourraient tout changer, qui peuvent assombrir ce « moment ».

 

M. Ángeles Jové
Équipe AEIOU
www.coachingpadresaeiou.com

Ajouter un commentaire

Entradas recientes

23 juin 2017

PLAY conserve ses certificats de gestion de la qualité ISO 9001:2008 et de gestion environnementale ISO 14001:2004

21 novembre 2016
Grossesse

Un souvenir haut en couleur de votre grossesse : le belly painting

31 août 2016
Casualplay, Landaus et poussettes, Être parents

Casualplay means movement!

22 août 2016
Blog Casualplay, Casualplay, Landaus et poussettes

Conseils pour que votre poussette Loop soit toujours en pleine forme