Mes pieds, devenus presque plus grands que ma tête | Casualplay

Mes pieds, devenus presque plus grands que ma tête

26 mai 2016

Même si, dernièrement, le temps n’est pas de la partie, nous sommes pourtant bien au printemps. Nous commençons à laisser aux porte-manteaux nos vêtements les plus épais et à les remplacer par des trenchs ou des gabardines, des parkas et des vestes en jean (oui, celle que vous portez depuis des lustres et qu’au fil des ans vous aimez de plus en plus).

Et nous commençons aussi à faire du rangement, un tant soit peu timide, dans nos armoires pour remplacer vêtements et chaussures et nous adapter aux nouvelles températures ; sans vouloir trop en faire, comme je vous le disais, car la chaleur a du mal à faire acte de présence.

Voilà à peu près ce que doivent penser de nombreuses femmes, mais... et nous qui sommes enceintes ?

Notre cas est quelque peu particulier car, même si la chaleur n’a pas encore atteint ses cotes les plus élevées pour la saison, le plus probable c’est que (surtout si votre grossesse est avancée, comme c’est mon cas) dans votre corps, elle l’ait déjà fait... ha, ha, ha... Nous possédons un microclimat particulier, un peu différent de celui du reste de la population et nous en avons assez avec la moitié des vêtements que nous portions il y a quelques semaines, ou un peu plus d’un mois.

Aujourd’hui, je voulais plus précisément vous parler de chaussures : mon problème numéro un en ce moment. Comme cela se produira chez la plupart d’entre vous, chères lectrices futures mamans, je souffre d’un mal des plus communs : l’odieuse et redoutée retenue de liquide. Eh oui, mes amies, mon heure est arrivée de souffrir des pieds, ce qui veut dire, en gros, que je ne peux plus utiliser de chaussures fermées.

Il y a quelques temps, j’ai rangé bottes, bottines et chaussons parce qu’en ce moment, je n’aspire qu’à porter des ballerines ou des chaussures à talons larges et bas, style talon cubain (heureusement, elles m’ont toujours plu, c’est même le type de chaussures que j’ai choisi le jour de mon mariage !).

Et je dois avouer que je désire de toutes mes forces que les températures montent encore un peu plus pour commencer à porter mes sandales ; j’ai l’impression que, malgré la gêne que me causera l’excès de chaleur, elles seront mes meilleures amies. Disons plutôt : les nouvelles meilleures amies de mes pauvres pieds.

En plus du mauvais effet (esthétiquement parlant), que font mes pieds, devenus presque plus grands que ma tête (c’est fou ce que je peux exagérer), c’est quelque chose de vraiment gênant, je dirais même de douloureux. La lourdeur, les jambes enflées et cette sensation d’avoir des « pattes d’éléphant » qui ne vous quitte plus, et qui ne me quittera pas avant d’avoir accouché.

 

Enfin, mes alliés les voici : une bonne dose de patience, des bas de compression, la pressothérapie, les gels de massage à froid, les bains d’eau salée et de bons petits soins extra. Et puis renoncer à avoir de beaux pieds et chercher la chaussure la plus confortable qui soit, comme je vous le disais plus haut.

Et maintenant, à vous la parole : avez-vous souffert de ce problème pendant vos grossesses ? Comment vous en êtes-vous sorties ? Vous avez un remède ou une astuce que nous pourrions mettre en commun et qui pourrait toutes nous aider ?

 

María Blasco
www.rojovalentino.com

Ajouter un commentaire

Entradas recientes

23 juin 2017

PLAY conserve ses certificats de gestion de la qualité ISO 9001:2008 et de gestion environnementale ISO 14001:2004

21 novembre 2016
Grossesse

Un souvenir haut en couleur de votre grossesse : le belly painting

31 août 2016
Casualplay, Landaus et poussettes, Être parents

Casualplay means movement!

22 août 2016
Blog Casualplay, Casualplay, Landaus et poussettes

Conseils pour que votre poussette Loop soit toujours en pleine forme