La sexualité durant la grossesse | Casualplay

La sexualité durant la grossesse

1 juin 2016

La sexualité est source de santé, de plaisir, d’affection, d’intimité, sensualité, créativité… Elle est présente durant toute la vie bien qu’elle se manifeste de façon différente selon l’étape que nous traversons. Deux des étapes les plus importantes de la vie d’une femme et de son partenaire sont la grossesse et la période postnatale. À cette occasion, comme à d’autres, la sexualité s’exprime à sa façon.

De nombreux couples se posent des questions à propos de la sexualité durant la grossesse. Est-ce qu’avoir des rapports sexuels représente un problème pour la gestation ? Mon bébé va-t-il en subir des conséquences ? La grossesse va-t-elle modifier notre vie sexuelle ? Bien que, de nos jours, on parle beaucoup de sexualité et que tout semble avoir été dit à ce propos, la grossesse est toujours une étape au cours de laquelle la sexualité semble ne pas exister ; il manque de l’information à ce sujet et cela suscite beaucoup d’incertitude. C’est pour cette raison qu’il est important qu’il existe une bonne communication entre les membres du couple et que tous les deux sachent à qui et où s’adresser pour dissiper leurs doutes à cet égard.

Les facteurs qui influent sur la sexualité de la femme enceinte et de son partenaire sont multiples. Durant la grossesse, le désir sexuel du couple peut changer ou non. Il peut augmenter, diminuer ou se maintenir. Chaque personne est unique en son genre et l’influence des hormones au fil de la gestation peut modifier son désir sexuel. Certaines futures mamans se sentent plus attirantes et féminines, ce qui leur donne davantage de confiance en elles-mêmes. Elles vivent donc la grossesse dans le cadre de la sensualité. D’autres, au contraire, voient leur désir diminuer en raison de l’augmentation de leur poids, de la fatigue, de l’incertitude liée à cette nouvelle étape et de leurs hormones.

Bien que, comme nous venons de l’évoquer, tous les corps de femmes ne subissent pas les mêmes changements, en général, il existe certains dénominateurs communs :

1er Trimestre :

  • Durant l’orgasme, il se peut que des gênes apparaissent au niveau de l’utérus
  • Il se peut que les lèvres supérieures et inférieures enflent
  • Davantage de vaisseaux sanguins apparaissant dans le vagin, il se peut que des saignements se produisent durant la pénétration en raison de leur rupture (ce n’est pas grave et il ne faut pas confondre ce phénomène avec une hémorragie utérine)

2e Trimestre :

  • Le désir sexuel augmente en général car la sensation de malaise a disparu et le changement a été assimilé
  • On atteint plus facilement l’orgasme

3e Trimestre :

  • Difficulté à trouver une position confortable
  • Le vagin met plus longtemps à désenfler après l’orgasme
  • L’ocytocine est une hormone présente tant durant l’orgasme que durant les contractions de l’accouchement ; il est donc normal qu’après l’orgasme il se produise une petite contraction (généralement non douloureuse) qui n’a rien à voir avec l’accouchement. On l’appelle contraction de Braxton Hicks.

     

Les femmes ne sont pas toutes semblables, elles ne subissent pas toutes les mêmes changements, ni ne ressentent les choses de la même manière... Rien n’est mieux et rien n’est pire. Simplement, il faut comprendre que les changements hormonaux durant la grossesse produisent des effets différents sur la sexualité des femmes enceintes, tandis que la libido des unes augmente, les autres souffrent de l’effet contraire. Ce qui importe, c’est qu’elles en parlent avec leur compagnon et que tous deux acceptent les changements et modifient, si nécessaire, leur vision de la sexualité. Bien que l’on puisse profiter pleinement de la sexualité durant la grossesse (tous comptes faits, c’est le sexe qui est à l’origine de la nouvelle étape que les deux partenaires s’apprêtent à vivre), la femme doit se sentir tout à fait libre de reconnaître son désir ou son manque de désir sans avoir à se sentir jugée.

Finalement, il est très important que la femme enceinte garde son pouvoir érotique et orgasmique. Le premier contribue à améliorer son estime de soi (au-delà des changements) ainsi que l’harmonie conjugale ; le second aide à maintenir l’élasticité et la souplesse des muscles du périnée, si nécessaires durant l’accouchement.

 

Naiara Celades y Ana Muñoz
Licenciées en Éducation physique et Sports, spécialistes en fitness durant et après la grossesse et en gymnastique abdominale hypopressive


naiara@mamifit.es
représentante de MAMIfit, Barcelone

ana.munoz@mamifit.es
représentante de MAMIfit, Huesca

www.mamifit.es

Ajouter un commentaire

Entradas recientes

23 juin 2017

PLAY conserve ses certificats de gestion de la qualité ISO 9001:2008 et de gestion environnementale ISO 14001:2004

21 novembre 2016
Grossesse

Un souvenir haut en couleur de votre grossesse : le belly painting

31 août 2016
Casualplay, Landaus et poussettes, Être parents

Casualplay means movement!

22 août 2016
Blog Casualplay, Casualplay, Landaus et poussettes

Conseils pour que votre poussette Loop soit toujours en pleine forme