Histoire d’une future maman #7- de préparation à l’accouchement | Casualplay
  • ES
  • EN
  • FR
  • IT

Close

Abonnez-vous à notre newsletter

Vous pouvez participer à des tombolas et des concours, vous recevrez des offres exclusives et des conseils pour les soins de vos enfants

Link Newsletter

Histoire d’une future maman #7- de préparation à l’accouchement

4 septembre 2015

Les semaines passent et nous voici à 5 semaines du terme. Mon premier trimestre s’est très bien passé et mon deuxième trimestre s’est encore mieux passé que le premier, mais j’avoue que le troisième trimestre s’avère un peu plus dur que les précédents. Certains symptômes du premier trimestre reviennent : l’excès de sommeil et l’excès de fatigue, mais aussi certaines difficultés pour dormir à cause du volume de mon ventre. Je commence aussi à apercevoir quelques varices et à ressentir une certaine anxiété concernant l’accouchement.

Je n’avais aucune intention d’assister aux cours de préparation à l’accouchement, car le fait d’avoir un utérus bicorne posait une très haute probabilité d’accouchement par césarienne était très haute dans mon cas. Les femmes ayant un utérus bicorne ont généralement de plus hautes probabilités d’avoir à se soumettre à une césarienne dû au fait que, venu le moment où le bébé va se tourner pour prendre la bonne position pour l’accouchement, il n’a plus suffisamment de place. Notre dernière écographie a révélé que notre bébé avait déjà adopté la bonne position pour un accouchement naturel, et c’est à partir de ce moment-là que j’ai envisagé de commencer à assister aux cours de préparation à l’accouchement.

Nous avons commencé à assister aux cours la semaine dernière (2 séances d’exercices et un cours théorique). J’avoue que jusqu’à présent je n’avais jamais pensé à la naissance de notre bébé en termes d’accouchement, et même si au départ je n’accordais pas beaucoup de  valeur aux cours de préparations à l’accouchement, je suis convaincue à présent qu’ils sont très avantageux pour les mamans qui accoucheront de façon naturelle. D’ailleurs, je pense qu’il est très important que le futur papa vous accompagne aux cours, d’une part pour apprendre tout ce qu’il faut savoir en rapport avec les exercices, et d’autre pour être au courant des indications et protocoles du jour de l’accouchement. C’est un jour où les mamans ne sont pas très concentrées dans leur environnement, et il est important que les papas soient présents pour apporter la sérénité et l’organisation que par moments seront bien nécessaires

Le premier cours théorique m’a choquée, même terrifiée. J’avais une certaine idée de ce qu’est un accouchement, mais je n’avais jamais vraiment analysé la situation en profondeur. Quand mes amies avaient été enceinte, j’étais habituée à les voir enceinte puis recevoir un appel où on m’annonçait que le bébé était né. Le processus semblait rapide, que la naissance se passait comme un rien. Je vois à présent que j’omettais quelque chose de très important. J’allais les visiter à l’hôpital, on m’expliquait comment tout s’était passé, et toute l’attention se dirigeait vers le nouveau-né. Les mamans avaient bonne mine malgré leur fatigue, mais je n’avais jamais vraiment pensé à l’épopée qu’elles ont vécu, qui a conclu avec la présence de leur bébé parmi nous.

Je me retrouve aujourd’hui dans cette situation et je pense pour la première fois à l’accouchement. Plus je me renseigne, plus je me sens inquiète par rapport au jour de l’accouchement. Ce n’est pas une question de négativité, bien au contraire, je me sens très optimiste et j’ai très envie d’y arriver, mais toute l’information que je reçois dans les cours de préparation me font inévitablement penser à la douleur, aux longues heures de dilatation, à l’épidurale… L’anxiété qui m’a envahi ces derniers jours m’a mené à parler avec des mamans, à lire davantage sur les accouchements, me renseigner… Tout pour en arriver à la conclusion à laquelle tout le monde arrive : je ne suis ni la première ni la dernière femme qui passera par cette étape, et que la combinaison de la merveilleuse biologie de notre corps et les immenses avances scientifiques des temps modernes ont transformé les accouchements en quelque chose de beaucoup plus commun et tranquille que ce que les générations qui nous précèdent auraient su imaginer.

À bientôt !

 

Ajouter un commentaire

Entradas recientes

23 juin 2017

PLAY conserve ses certificats de gestion de la qualité ISO 9001:2008 et de gestion environnementale ISO 14001:2004

21 novembre 2016
Grossesse

Un souvenir haut en couleur de votre grossesse : le belly painting

31 août 2016
Casualplay, Landaus et poussettes, Être parents

Casualplay means movement!

22 août 2016
Blog Casualplay, Casualplay, Landaus et poussettes

Conseils pour que votre poussette Loop soit toujours en pleine forme