Des hypopressifs pour retrouver la forme après l’accouchement | Casualplay

Des hypopressifs pour retrouver la forme après l’accouchement

13 juillet 2016

Des hypo... quoi ?

Combien de fois les professionnels en postnatal avons-nous entendu cette question au cours des dernières années ? Heureusement, ce sont des exercices de plus en plus recommandés et habituels.
Je suis sûre que beaucoup d’entre vous ont entendu parler des hypopressifs.

De quoi s’agit-il ?

Les hypopressifs sont des exercices posturaux et respiratoires qui mobilisent la majorité des muscles de notre organisme tout en provoquant une diminution de la pression intra-abdominale. Ils consistent donc en deux entraînements simultanés : l’entraînement postural et l’entraînement respiratoire.

C’est une méthode simple pour laquelle vous n’avez besoin que de vêtements confortables : « Ce sont des techniques très répétitives ; quand vous les avez apprises, vous pouvez les pratiquer à la maison même si c’est mieux de les réaliser avec un moniteur, pour des raisons de motivation et parce que le moniteur corrige vos postures. »

Les exercices hypopressifs se réalisent en apnée et dans des positions qui facilitent la traction posturale du diaphragme. Ceci provoque une baisse de la pression intra-abdominale, élève les organes internes et active la sangle abdominale et la musculature du périnée. Qu’est-ce que ça veut dire ? Que non seulement vous vous rendrez compte des résultats à l’extérieur, mais aussi à l’intérieur. Avec les hypopressifs, on travaille de l’intérieur, ce pourquoi, malgré les changements brusques que notre corps subit durant la grossesse, tout se remet en place.

Pour vous donner une idée de l’importance des pressions sur notre corps, nous allons imaginer que la cavité abdominale est un ballon. Un ballon dont la partie supérieure est le diaphragme, la partie postérieure est le dos, la partie inférieure, le sol pelvien et la partie antérieure, l’abdomen. Ce ballon peut se déformer, on peut appuyer sur l’une de ses surfaces ou sur plusieurs. Comme pour un ballon, n’importe quelle déformation subie par l’une de ses parties affecte toutes les autres. Cela dit, notre corps n’est pas un ballon (ses différentes parties ne sont pas égales). La partie supérieure et postérieure (présence d’un muscle puissant et d’os) sont des structures infiniment plus résistantes que les autres, plus fines et plus faibles en raison de leur composition. C’est pour cette raison que les pathologies les plus néfastes ont tendance à apparaître dans cette zone.

 

 

 

 

Il est recommandé à chacun d’entre nous, depuis le post-partum jusqu’à un âge avancé, hommes et femmes, tous ceux et celles qui souhaitent pratiquer un exercice sain et gratifiant, d’éviter les hyper-pressions internes. On perçoit des changements dès le premier mois d’entraînement, notamment dans les cas de rééducation postnatale de l’abdomen et du périnée, ainsi qu’une diminution des pertes urinaires qui, malheureusement, sont très fréquentes chez les femmes après l’accouchement.

Les hypopressifs, ça fonctionne vraiment ? L’exercice physique, pour être réellement efficace et bénéfique, n’a qu’un secret : la constance.

Avec les hypopressifs, c’est pratiquement la même chose. Si on les pratique régulièrement en suivant les indications de l’entraîneur/neuse, on obtient de très bons résultats. Par exemple, le premier mois, en vous entraînant vingt minutes deux jours par semaine, vous commencerez à noter des changements au niveau de votre posture, de la souplesse, voire de votre tour de taille.

Important : avant de commencer un programme d’exercices physiques, notamment d’exercices hypopressifs, faites appel aux conseils d’un professionnel.
 

www.hipopresivos.com , www.mamifit.es to find our MAMIFit classes.





 

Ajouter un commentaire

Entradas recientes

23 juin 2017

PLAY conserve ses certificats de gestion de la qualité ISO 9001:2008 et de gestion environnementale ISO 14001:2004

21 novembre 2016
Grossesse

Un souvenir haut en couleur de votre grossesse : le belly painting

31 août 2016
Casualplay, Landaus et poussettes, Être parents

Casualplay means movement!

22 août 2016
Blog Casualplay, Casualplay, Landaus et poussettes

Conseils pour que votre poussette Loop soit toujours en pleine forme